Comment sécher efficacement l'intérieur des chaussures de sécurité

Comment sécher efficacement les chaussures de sécurité mouillées, et éviter les pieds qui puent

Qui n'a jamais commencé une journée de travail en enfilant des chaussures de sécurité humides ? Et vous, connaissez-vous cette sensation désagréable de passer la journée avec les pieds qui pataugent dans l'humidité ?

Que l'on travaille dans un environnement très chaud, que l'on doive porter des chaussures fermées qui ne laissent pas bien respirer les pieds, ou encore que l'on ait malencontreusement laissé entrer de l'eau dans ses chaussures, nous nous sommes tous retrouvés à un moment ou un autre à porter des chaussures de sécurité humides.

Cet article traite des meilleurs moyens de sécher ses chaussures, et de comment démarrer toutes ses journées avec les pieds au sec car c'est important pour le confort, mais pas que...

Pourquoi sécher l'intérieur des chaussures de sécurité ?

Commencer une journée de travail avec les pieds mouillés, c'est gênant. Mais au-delà de la question évidente du confort, avoir les pieds enfermé dans des chaussures humides pendant des heures représente un risque notable pour la santé et qui ne devrait être ignoré par personne.

En effet, un environnement humide et chaud est idéal pour le développement de bactéries et champignons, ce qui débouche tôt ou tard sur des complications pour la santé. C'est d'ailleurs comme ça que l'on contracte la mycose des pieds, aussi appelée pied d'athlète qui, dans les cas les plus sévères, provoque fortes douleurs, saignements, et pourrait déboucher sur une incapacité au travail.

Il est donc primordial de bien sécher ses chaussures pour une bonne hygiène des pieds, éviter des problèmes de santé, et conserver une bonne aptitude au travail.

Est-ce que sécher ses chaussures règle le problème des pieds qui puent ?

Contrairement aux idées reçues, les odeurs de pied ne proviennent pas de nos pieds eux-mêmes, mais des bactéries qui s'y développent.

Pour faire court : nous avons tous sur la surface de notre peau des centaines de millions de micro-organismes qui participent à un équilibre biologique. Autrement dit il y a des bactéries qui protègent notre peau et d'autres qui l'attaquent. Ce sont certaines de ces bactéries qui provoquent les fortes odeurs qui nous dérangent et dérangent notre entourage.

Or ces bactéries prolifèrent particulièrement bien dans un environnement chaud et humide, tel que l'intérieur des chaussures de sécurité pendant une journée de travail intense. Les sécher efficacement permet d'empêcher leur prolifération, et par conséquence de limiter les odeurs qu'elles provoquent.

Quand sécher ses chaussures de sécurité ?

Si certains pourraient vouloir les sécher uniquement lorsqu'elles sont humides à l'intérieur, il est préférable de sécher ses chaussures de sécurité tous les soirs en rentrant du travail, afin d'empêcher le développement des bactéries et champignons responsables des mauvaises odeurs et des risques pour la santé.

De plus, il est fortement conseillé d'enlever ses chaussures dès le travail terminé et de les faire sécher dès que possible, pour ne pas rester plus longtemps que nécessaire dans ses chaussures de sécurité, qu'elles soient humides ou non.

La méthode ultime : utiliser un sèche-chaussure à air chaud

La meilleure méthode pour sécher ses chaussures est le sèche-chaussure à air chaud

Arrêtez les méthodes de grand-mère qui ne fonctionnent pas, utilisez des solutions professionnelles et efficaces. Incontestablement, le meilleur moyen de sécher ses chaussures de sécurité et d'utiliser un sèche chaussures électrique capable de souffler de l'air chaud.

Comme son nom l'indique, cet appareil force de l'air chaud à l'intérieur des chaussures. Grâce à cette circulation de l'air, l'humidité stagnante est naturellement évacuée vers l'extérieur des chaussures. C'est la seule méthode qui permet de sécher la chaussure dans tous ses recoins, tout en respectant les matériaux qui la constituent, car la chaleur produite est douce et répartie uniformément.

L'option indispensable qui équipe la plus part de ces appareils est la minuterie. Ainsi le sèche-chaussure s'éteindra automatiquement après un laps de temps, laissant les chaussures sèches reposer à température ambiante pendant toute la nuit. L'autre avantage de la minuterie, indéniable, est de limiter la consommation électrique de l'appareil, car il peut arriver de l'oublier et le laisser tourner pendant toute la nuit.

Certains sèche-chaussures permettent également d’accueillir en plus d'une paire de chaussure une paire de gants, ce que certains apprécieront.

La grande majorité des sèches chaussures sont portables, permettant à ceux qui sont parfois appelés à se déplacer pendant plusieurs jours d'emporter leur appareil avec eux. Car oui, une fois que l'on commence à utiliser un sèche-chaussure il devient très difficile de se passer du confort qu'il apporte.

Comment choisir son sèche-chaussure

Comme indiqué dans le chapitre précédent, un sèche-chaussure doit pouvoir souffler une chaleur douce, et être équipé d'un minuteur.

Il convient de vérifier que les bras du sèche-chaussure soient assez longs pour arriver au plus profond de ses chaussures de sécurité. Certains modèles possèdent des bras extensibles pour s'adapter à différentes tailles de chaussures, et d'autres sont équipés de long tuyaux pour pouvoir sécher les bottes.

Certains modèles sont équipés de ioniseurs qui purifient l'air soufflé dans les chaussures, et de lampe à ultra-violet qui sont reconnues pour tuer la grande majorité des micro-organismes. Libre à chacun de s'équiper de telles options, qui peuvent être utiles sans être indispensables.

Les sèche-chaussures à résistance, à ne pas acheter

Les mini sèche-chaussures sont dangereux pour les chaussures de sécurité

Les modèles de sèche-chaussure à résistance qui ne soufflent pas d'air chaud sont à éviter. Ces modèles, approximativement de la taille d'un œuf et qui se glissent à l'intérieur de la chaussure, ne font pas circuler l'air et donc ne permettent pas une évacuation efficace de l'humidité. De plus ils ne chauffent qu'une zone au centre des chaussures et risquent donc de les déformer jusqu'à les rendre inutilisables.

Utiliser un ventilateur

Nous avons déjà vu certaines personnes attacher leurs chaussures à un ventilateur et de le laisser tourner pour qu'il sèche l'intérieur. Ce système peut faire office de dépannage, mais attention à ce que le poids des chaussures ne vienne pas endommager le ventilateur.

Utiliser du papier journal

Une technique qui fonctionne contre l'humidité est de rouler en boule du papier journal et les enfoncer dans les chaussures. Cette technique n'est pas efficace contre les bactéries et ne protège pas complètement contre les risques pour la santé. Si vous utilisez cette méthode vous devez changer le papier journal tous les deux à trois heures.

Éviter la chaleur directe

Mettre ses chaussures devant un radiateur, une cheminée, ou autre source de chaleur n'est pas une très bonne idée. En effet un côté extérieur de la chaussure est chauffé pendant que l'autre ne l'est pas, et l'intérieur reste humide. Cette différence de chaleur peut déformer les chaussure et les endommager prématurément.

Préparer ses chaussures de sécurité avant le séchage

La première chose à faire le soir après avoir retiré ses chaussures et de bien les nettoyer et de retirer toutes traces de boue, car les saletés qui resteraient sur les chaussures pendant qu'elles sèchent pourraient laisser des traces permanentes sur leur surface.

Il est également primordial, quelle que soit la méthode de séchage employée, de retirer les semelles intérieures. Nous avons déjà discuté de l'importance d'avoir des semelles amovibles à l'intérieur de ses chaussures de sécurité dans cette page.

Si les chaussures sont très mouillée, il peut être nécessaire de retirer les lacets. Cette étape peut-être particulièrement contraignante, surtout pour des chaussures montantes, mais nécessaire lorsque ceux-ci sont mouillés.

Bien se laver les pieds

Cela peut sembler évident, mais il arrive à tout le monde d'oublier parfois cette partie du corps sous la douche.

En cas de fortes odeurs persistantes, il faudra donc passer un peu plus de temps à se laver les pieds, en utilisant du savon de Marseille, en insistant entre les doigts de pieds. Il faut aussi bien les sécher avant d'enfiler ses chaussettes, et de pas partager sa serviette avec d'autres personnes, pour pas partager ses bactéries.