Coques de protection des orteils des chaussures de sécurité

La protection la plus connue des chaussures de sécurité est la coque protégeant les orteils.

La protection des chaussures de sécurité la plus connue, puisque la plus évidente lorsqu'on les regarde, est la coque protégeant les orteils qui protège le pied contre les risques d'écrasements. Cette coque peut être fabriquée en acier, en aluminium, ou en fibre de verre, et nous allons discuter dans cette pages des différents avantages et inconvénients de chacune de ces solutions.

Rôle et limites de la coque de protection des orteils

Chaussure de protection avec une coque protégeant l'avant du pied contre l'écrasement

L'unique fonction de la coque est de protéger le bout du pied du porteur de chaussures de sécurité contre l'écrasement dû à la chute d'objets. La coque se situe en bout de chaussure, devant le pied et fait le tour des orteils.

Il existe différentes normes pour les chaussures professionnelles :

  • La norme ISO 20345 pour les chaussures de sécurité notées S, et qui sont toutes équipées de coque de protection résistante à une force de 200 Joules.
  • La norme ISO 20346 pour les chaussures de protection notées P, et qui sont toutes équipées de coque de protection résistante à une force de 100 Joules.
  • La norme ISO 20347 pour les chaussures de travail notées O, et qui ne possèdent pas de coque de protection.

Afin de donner un ordre de grandeur, voici deux exemples qui correspondent à une force de 200 Joules :

  • un objet de 20kg qui tombe d'une hauteur d’un mètre,
  • un objet de 200g qui tombe d’une hauteur de 100 mètres.

Comme on peut le constater, même les plus petits objets lorsqu'ils tombent d'une plus grande hauteur peuvent faire de gros dégâts. Il est à noter que la coque de protection de 200J est capable de résister à la pression exercée par un objet de 1.500kg posée sur la chaussure.

Matériaux des coques de protection des chaussures de sécurité

Il existe 3 matériaux principalement utilisés dans la fabrication des coques des chaussures de sécurité, avec certaines variantes en fonction des fabricants.

  • L'acier est le matériel le moins cher, et historiquement le plus commun. Il a les désavantages d'être lourd, de conduire chaleur et électricité, et de réagir aux champs magnétiques.
  • L'aluminium a l'avantage d'être plus léger que l'acier, et ne pas réagir aux champs magnétiques.
  • Composite (fibre de verre, fibre de carbone, plastiques, ...) est le plus léger des matériaux, et ne conduit ni chaleur, ni électricité, ni champ magnétique, ce qui le rend quasiment incontournable dans certains environnements électriquement dangereux, ou pour ceux qui doivent passer des portiques de sécurité, etc.

La coque des chaussures de sécurité est à usage unique

Dès le premier choc sur la coque de protection, une chaussure de sécurité doit être remplacée

Lorsqu’une chaussure de sécurité subit un choc important sur sa coque, celle-ci absorbe la force du choc pour protéger les orteils. À la suite de ce choc la coque peut se déformer ou se craquer, parfois même légèrement, mais cette déformation viendrait altérer sa forme et sa structure. Aussi existe-t-il le risque qu’elle ne résiste pas à un nouveau choc, ne protégeant plus le pied. Il est donc impératif de changer la paire de chaussures après que sa coque de protection ait reçu un choc important.

Autres protections des chaussures de sécurité

L'ensemble des pages de ce site se limitent à partager les connaissances personnelles de ses rédacteurs concernant les protections que peuvent apporter les EPI que sont les chaussures de sécurité. Elles ne se soustraient en aucun cas à la connaissance du métier, de ses risques, et de la bonne manière de s'en protéger ; ni des normes en vigueur ; ni au respect des procédures de sécurité.

Malgré le soin apporté à la précision des informations contenues dans ce site, il se pourrait que certaines soient expirées ou erronées. De telles erreurs seraient non-intentionnelles.

Tout utilisateur de ce site devra vérifier et confirmer les informations contenues dans ce site auprès des autorités compétentes, des textes de lois correspondants, et des obligations inhérentes à leurs métiers, ou tout autre source d'information officielle. Aucune décision concernant la sécurité des équipements et des personnes ne devra être faite en tenant compte des informations contenues dans ce site. Les auteurs de ce site ne sauraient être tenus responsables de l'utilisation des informations de ce site en cas, mais non limité, à de mauvais choix, à de mauvaise décision, à d'incident ou d'accident, ni à leurs conséquences.