Les protections électriques et antistatiques des chaussures de sécurité

Dans certains environnements le danger vient de l'électricité, qu'il faut pouvoir isoler ou dissiper.

Les différentes normes de protection auxquelles les chaussures de sécurité doivent répondre dépendent de l’environnement de travail et des équipements inhérents au métier. Dans le contexte de la conductivité électrique, une chaussure peut devoir isoler complètement du courant ou au contraire dissiper toute accumulation d'électricité statique vers le sol.

Il est important de savoir que la capacité d'isolation ou de conductivité des chaussures est fortement influencée par de multiples facteurs externes comme la température, le niveau d'usure et de propreté de la semelle, le type de sol, le taux d’humidité des pieds, des chaussettes, de l’air ou du sol, etc.

La plupart des chaussures de sécurité sont antistatiques

Les chaussures de sécurité doivent pouvoir protéger les hommes et les équipements contre les risques liés aux décharges d'électricité statique

Il nous est à tous arrivé de subir une petite décharge électrique en serrant la main d'une personne ou en touchant un objet. En fonction des situations ce peut être gênant ou amusant. Mais dans certains environnements de travail une décharge électrostatique peut avoir des conséquences graves, voire dangereuses.

La chaussure de sécurité équipée de semelles antistatiques permet d’éviter l’accumulation d’électricité statique, comme cela arrive lors des frottements entre les habits, en manipulant certains matériaux, ou simplement en marchant sur certaines surfaces. Élément de confort indéniable, car personne n’aime prendre des décharges électriques toutes les 5 minutes, les semelles antistatiques sont obligatoires dans certains environnements. C’est le cas lorsqu’une étincelle pourrait provoquer l’incendie ou l’explosion de substances ou de vapeurs inflammables, ou qu'une décharge pourrait endommager des équipements électriques ou des composants électroniques.

Toutes les chaussures de sécurité à partir de la catégorie S1, ainsi que toutes les chaussures de protection à partir de la catégorie P1 et toutes les chaussures de travail à partir de la catégorie O1 sont équipées de semelles antistatiques. La lettre A à côté de l'indication de la catégorie des autres chaussures (par exemple : SB A) signifie qu’elles sont également équipées de semelles antistatiques.

Les normes ISO 20345, ISO 20346 et ISO 20347 exigent qu'une chaussure antistatique doit fournir une résistance électrique comprise entre 100 kilos ohms et 1 giga ohm.

La norme ESD exige des propriétés antistatiques plus précises

Symbole utilisé pour les chaussures de sécurité ESD

Afin de fournir un plus grand niveau de protection il est parfois nécessaire de contrôler la capacité d’isolation des chaussures avec une plus grande précision. Pour ceci il existe la norme EN 61340-4-3 exigeant que la résistance de la chaussure se situe entre 100 kilos ohms et 100 mégas ohms et pour laquelle on parle de chaussures dissipatrices. Ces dernières sont assez difficiles à trouver sur le marché des chaussures de sécurité, à la faveur des chaussures ESD.

C'est donc la norme EN 61240-5-1 qui définit la propriété antistatique ESD, et exige une plage de résistance encore plus spécifique : entre 100 kilos ohms et 35 mégas ohms. Porter des EPI ESD peut être obligatoire pour protéger les dispositifs électroniques contre les décharges électrostatiques qui pourraient les endommager ; pour éviter les étincelles qui pourraient déclencher des explosions dans les industries chimiques ; ou encore dans les salles blanches, les hôpitaux, les fabriques de feux d'artifices, etc.

Normes pour chaussures de sécurité isolantes

Symbole de chaussure de sécurité isolante se rapportant à la norme EN 50321

C’est la norme EN 50321 qui définit les caractéristiques d’isolation électrique des chaussures de sécurité. Les chaussures isolantes sont marquées d'un I, et pourraient être indispensables pour les électriciens et tout ceux qui travaillent au contact d'équipement électrique et à haute tension.

Pour définir plus précisément les capacités d'isolation de ces chaussures, il existe deux classes électriques :

  • la classe électrique 00 capable de résister à des tensions alternatives maximales de 500 volts et des tensions continues maximales de 750 volts,
  • la classe électrique 0 capable de résister à des tensions alternatives maximales de 1000 volts et des tensions continues maximales de 1500 volts.

Il est fortement conseillé de vérifier le bon respect des normes lors de l’achat. Il existe malheureusement des revendeurs qui annoncent des chaussures isolantes alors qu’elles sont ESD, et donc ne fournissent aucune isolation contre la haute tension. La description d'une chaussure de sécurité isolante sera toujours accompagnée de la classe électrique de résistance, soit 0 soit 00, ou de la tension maximale contre laquelle elle protège, soit 500V soit 1000V.

Lors du choix de chaussures de sécurité isolantes, il faudra vérifier dans quels types d’environnement les chaussures sont utilisables. En effet certaines chaussures peuvent être utilisées en milieu humide, mais la majorité ne sont utilisables qu'en milieu sec. Il convient de toujours se reporter aux consignes de sécurité.

Les chaussure conductrices d'électricité

Symbole de chaussure de sécurité conductrice d'électricité

Ce type de chaussures de sécurité doit laisser passer toute la tension électrique depuis le corps vers la terre. Selon les normes en vigueur, leur résistance doit être inférieure à 100 kilos ohms. Les chaussures conductrices sont référencées avec le code C, code que l’on doit trouver inscrit clairement à côté de la catégorie et dans le nom du produit. Attention à ne pas les confondre avec les chaussures antistatiques.

Ce sont des chaussures à n’utiliser que dans des environnements très spécifiques dans lesquels tout risque d’étincelle doit être éliminé. Ce type de chaussures ne peut être employé que dans des contextes où tout risque de décharge électrique a complètement été éliminé, car elles n'offrent aucune protection contre les chocs électriques. Une décharge provenant des équipements ou de l’environnement traverserait le corps avec les risques que cela représente.

Équipements supplémentaire

Dans la plupart des cas l'isolation ou la conductivité se fait principalement au niveau de la semelle, mais pour les isolations aux courants les plus forts il est nécessaire d'isoler jusqu'au mollet avec des bottes. Certains métiers peuvent même exiger des protections supplémentaires aux chaussures de sécurité avec, par exemple, l’utilisation de tapis isolant posé au sol. Il est recommandé de se reporter aux consignes de sécurité spécifiques à chaque métier, et de se méfier par exemple des tapis isolants qui auraient des marques de pli.

Autres protections des chaussures de sécurité

L'ensemble des pages de ce site se limitent à partager les connaissances personnelles de ses rédacteurs concernant les protections que peuvent apporter les EPI que sont les chaussures de sécurité. Elles ne se soustraient en aucun cas à la connaissance du métier, de ses risques, et de la bonne manière de s'en protéger ; ni des normes en vigueur ; ni au respect des procédures de sécurité.

Malgré le soin apporté à la précision des informations contenues dans ce site, il se pourrait que certaines soient expirées ou erronées. De telles erreurs seraient non-intentionnelles.

Tout utilisateur de ce site devra vérifier et confirmer les informations contenues dans ce site auprès des autorités compétentes, des textes de lois correspondants, et des obligations inhérentes à leurs métiers, ou tout autre source d'information officielle. Aucune décision concernant la sécurité des équipements et des personnes ne devra être faite en tenant compte des informations contenues dans ce site. Les auteurs de ce site ne sauraient être tenus responsables de l'utilisation des informations de ce site en cas, mais non limité, à de mauvais choix, à de mauvaise décision, à d'incident ou d'accident, ni à leurs conséquences.