Désodorisant pour porteurs de chaussures de sécurité

Plus qu'une gêne, les odeurs de pieds sont le signe d'un danger pour la santé.

Porter des chaussures de sécurité est indispensable pour protéger ses pieds des risques extérieurs : chute d'objets, utilisation de machines, isolation électrique etc. Mais il faut penser également à protéger ses pieds des dangers qui viennent de l’intérieur des chaussures, que ce soit simplement d'odeurs embarrassantes ou de risques d’infections dermatologiques.

Pour certains métiers une chaussure de sécurité adaptée est celle qui maintient fermement le pied, qui remonte le long de la jambe, qui isole contre le froid, ou encore qui est complètement étanche. Dans ces conditions les pieds sont enfermés, et quand on porte ses chaussures toute la journée et tous les jours des problèmes d'odeur apparaissent inévitablement, et avec eux viennent les risques dermatologiques.

L'utilisation d'accessoires comme des chaussettes respirantes ou des semelles anti-transpiration peuvent aider à réduire ces problèmes. Dans cette page nous allons passer en revue les méthodes et les produits les plus efficaces pour luter contre les mauvaises odeurs et pour prévenir les risques dermatologiques.

Les odeurs de pieds sont un révélateur

Que les pieds soient malodorants peut être embarrassant, vis-à-vis de ses collègues au vestiaire ou de sa famille quand on rentre chez soi. Il est gênant de répandre dans la pièce une odeur nauséabonde quand on retire ses chaussures.

Mais ce qui est plus préoccupant c’est la cause à l’origine de ces odeurs. En effet, les odeurs de pieds sont révélatrices de la présence et de la prolifération de bactéries et de champignons. C’est pourquoi il est très important d’y accorder de l’attention. Les odeurs de pieds peuvent être le signe qu’une infection est en train de se développer : pied d’athlète, mycose des ongles, ou, plus grave, cellulite bactérienne. Un mal qui frappe souvent les porteurs de chaussures de sécurité est la kératolyse ponctuée, qui se caractérise par une forte odeur de fromage, ainsi que par une couche de corne blanche.

En cas d’odeurs de pieds, il faut donc ne pas tarder à intervenir et traiter le problème rapidement. Car si la cause à l’origine des odeurs n’est pas traitée, la maladie de pieds se transformera en inconfort, puis en une véritable pathologie qui pourrait aller jusqu'à empêcher de travailler.

Les gestes simples pour une bonne hygiène

Des habitudes quotidiennes faciles à adopter sont la première étape à respecter :

  • Choix des chaussures de sécurité : préférer des chaussures aérées, dites respirantes. Les matériaux modernes sont capables de fournir isolation thermique et étanchéité contre les fluides extérieurs tout en laissant le pied respirer et l’humidité de l’intérieur de la chaussure s’évacuer.
  • Choix des chaussettes : opter pour des chaussettes en coton si le climat le permet, ou des chaussettes spécifiquement étudiées pour évacuer la transpiration.
  • Nettoyage des pieds : bien nettoyer les pieds au savon de Marseille, et bien les sécher – y compris entre les doigts de pieds.
  • Ne pas porter les mêmes chaussures tous les jours : il est recommandé d’avoir au moins 2 paires de chaussures de sécurité pour pouvoir alterner d’un jour sur l’autre. Ainsi, pendant que l’on porte une paire, l’autre paire a le temps de sécher complètement.

Un bon entretien permet de limiter les problèmes d’odeurs et d’infections dermatologiques. Voici les bonnes pratiques à adopter :

  • Laisser les chaussures le soir à l’air libre, ce qui permet de réduire le développement des bactéries.
  • Sortir les semelles intérieures de vos chaussures de sécurité et les laisser sécher, si celles-ci sont amovibles bien entendu.
  • Utiliser un spray désodorisant ou une poudre désodorisante. Certains produits sont également antibactériens et/ou désinfectants, et sont très efficaces pour éviter les mycoses.
  • Utiliser un sèche-chaussures, appareil qui permet d’assurer une bonne hygiène des chaussures de sécurité. De nombreux sèche-chaussures sont disponibles sur le marché, et les prix sont tout à fait abordables.

L’entretien des semelles intérieures de ses chaussures de sécurité

Il faut porter attention à l’état des semelles intérieures. Des semelles abîmées ou déchirées doivent être remplacées rapidement.

  • Soit la semelle est amovible, et il suffit alors d’en acheter une nouvelle paire et de la changer soi-même.
  • Soit la semelle est scellée et ne peut pas être retirée. Vous devrez alors faire appel à un service de réparation des chaussures pour le remplacement des semelles.

Les méthodes traditionnelles contre les odeurs des chaussures de sécurité

Certaines méthodes naturelles sont réputées efficaces pour traiter l’humidité, nettoyer l’intérieur des chaussures de sécurité, et aussi prévenir les odeurs et les maladies de pieds. Ainsi, pendant la nuit vous pouvez, en connaissance de cause, mettre dans vos chaussures (et retirer le lendemain matin) :

  • de la levure chimique (sauf si vos chaussures de sécurité sont en cuir : la levure risque d’abîmer le cuir)
  • du papier journal
  • de la litière pour chat
  • du marc de café

Vous pouvez aussi nettoyer l’intérieur de vos chaussures de sécurité, après vous être assuré que ces produits n’abîmeraient pas les matériaux de vos chaussures, avec :

  • du vinaigre blanc
  • de l’alcool ménager

Bien entendu, si vous utilisez un sèche-chaussures électrique, il ne faudra pas obstruer l’intérieur de la chaussure pour que le sèche chaussure puisse travailler le plus efficacement.

En revanche, certaines autres méthodes sont à proscrire :

  • L’acide borique : certes ce produit fonctionne très bien, mais des recherches récentes ont démontré qu’il peut être toxique à haute dose et altérer la fertilité. Étant donné qu’on en trouve toujours dans certain sprays et poudres (en quantité contrôlée), il convient de faire attention. L’acide borique est clairement à éviter pour les femmes enceintes, allaitantes, ou pour les hommes en période de puberté.
  • Le talc : Ce produit traditionnel a lui aussi acquis une mauvaise réputation. En effet, il y a un risque d’inhalation de particules fines qui peuvent s’accumuler dans les poumons et créer des complications.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies de statistiques anonymes à fins d'amélioration de service et de performances. En savoir plus